Merci à Olivier Lejeune pour son soutien

Le mot de l'auteur

Mettre sur scène et regarder des protagonistes qui se battent devant plusieurs obstacles, car dans cette histoire il n’y a pas qu’un héros  (celui qui se bat pour remarcher) !  Non, ce sont tous des héros! Ils ont tous un rôle essentiel pour la reconstruction de Vincent. Voilà pourquoi cette histoire  peut transporter beaucoup de monde, parce qu’elle est universelle et elle nous ramène à nos défis, à nos peurs, face aux combats quotidiens, harassants, pénibles. 

Dans cette pièce de théâtre, je partage mon combat, mes émotions telles que la peur, le chagrin, la colère et le désespoir.  Aussi, je montre les ressources inestimées que l’on peut trouver au fond de soi. Se raccrocher au moindre espoir que la vie m’offre.

Je partage avec vous, cette tragédie vécue avec ma famille et mes amis. Ils ont souffert autant que moi pendant cette période d’hospitalisation.  La tristesse d’un père et d’une mère, la force d’une sœur, la culpabilité comme le soutien d’amis très proche m’ont fortement affecté et aidé.

La culpabilité et le pardon sont au cœur de cette pièce de théâtre. Bien souvent, nous ne voyons qu’une victime, celle qui a subi. Celle qui possède le handicap, la marque du drame. Cela nous renvoi à notre propre faiblesse.

Hors, nous occultons l’aspect psychologique qui touche aussi les personnes proches. Comme c’est le cas dans cette épreuve, la meilleure amie est la personne qui provoque l’accident ou plutôt, celle qui est impliquée comme Vincent. Blandine gère très difficilement cette épreuve et sans Bruno et Sophie, elle est seule et baigne dans la culpabilité. C’est aussi la colère d’une mère qui cherche un exutoire. L’émotion est trop forte et doit absolument être évacuée. C’est un père profondément triste et perdu et devient inhibé. Sophie, une battante, décide de tout laisser de côté pour aider son frère, sa famille et l’amie de Vincent. 

Cette pièce de théâtre est un espoir qui montre les difficultés et aussi les ressources positives, agréables de la vie. Nous vous invitons à lire cette tranche de vie d’un tétraplégique qui un jour a décidé de se relever et de remarcher.

 

 

 

Le synopsis

Des liens d’amitié se sont tissés au fil des années dans ce club de moto, mais une tragédie va venir bouleverser ce petit monde. Vincent est victime d’un grave accident, mettant en cause Blandine. Il se réveille immobile sur un lit d’hôpital, le diagnostic est sans appel : tétraplégie. Sa famille et ses amis sont dévastés par ce qui arrive.

Françoise ne veut pas croire au handicap de son fils. Refusant la réalité, cette femme brisée, va crier haut et fort la haine qu’elle a désormais pour Blandine. Michel, le père de Vincent est plus mesuré, pris entre le marteau et l’enclume. Tout en soutenant son fils dans cette épreuve, il relativise les propos virulents de sa femme vis-à-vis de Blandine. Sophie malgré le chagrin éprouvé pour son frère alité dans cette chambre d’hôpital, garde son énergie, elle apaise et essuie les pleurs. Entre sa mère, son père, Vincent et Blandine, Sophie temporise. Blandine elle, rangée par le remord devant ce drame, dépassée et se faisant la plus discrète possible, se cloitre chez elle, dans son salon, et se réfugie petit à petit dans l’alcool. Bruno, l’ami de toujours, égal à lui-même, garde son humour corrosif. Il navigue entre chez Blandine et l’hôpital, essayant de détendre l’atmosphère pesant qui règne ici et là. Son humour n’est pas forcement bien perçu par tout le monde.

N’oubliant jamais que dans les accidents de la vie, tout le monde à différents niveaux, est victime, et que chacun à sa façon, comme il peut, survit ou pas à ces épreuves.

C’est aussi dans la force de chacun que l’on puise toute l’énergie nécessaire pour surmonter son handicap, ses souffrances physiques, psychologiques, et se reconstruire petit à petit, jour après jour.

Cette Histoire est vraie. Aujourd’hui Vincent (re) marche, un peu « tordu », comme la vie.

Metteuse en scène

Delphine Grand

Delphine à le rôle d'une infirmière dans la pièce de théâtre, mais son plus grand rôle et celui de mettre en scène, travailler avec les acteurs sur l'interprétation, les déplacements sur scène et les émotions que je souhaite faire ressortir de chaque personnage.

Metteur en scène

Fayçal Bouhassoun.

Fayçal a commencé avec nous au tout début de cette aventure, il avait le rôle de Vincent et nous a beaucoup aidé pour la mise en scène de cette pièce de théâtre. il a dû arrêter pour des études de réalisateur de films,  qu'il a d'ailleurs réussi.

Mais il revient souvent nous voir et continu à nous donner des conseils pour la réalisation de celle-ci.

Les Comédiens

  • Dans le rôle de Vincent Sif-Dine Kaboom

  • Dans le rôle de Françoise Stéphanie Pignet

  • Dans le Rôle de Michel Christian Sainz

  • Dans le rôle de Blandine Maryse Souverain

  • Dans le rôle de Bruno Mathieu Guy

  • Dans le rôle de Sophie Christelle Lavevre

  • Dans le rôle de Véronique Nadine Tuison

  • Dans le rôle de Florence Delphine Grand

  • Dans le rôle de Florence Delphine Grand

Les Danseurs

  • Izia

  • Marine

  • Axel Maldémé

Les Mucisiens

  • Sébastiano Rosello