Bien cordialement,

Antoine Maldémé & Gaëtan De Toffoli

Une application pour les places de stationnement PMR

1. Sept., 2018

Antoine Maldémé & Gaëtan de Toffoli

L’expérience, amère, n’est vieille que d’à peine deux mois. Et si elle n’a évidemment pas laissé un bon souvenir au Charnaysien Antoine Maldémé, c’est elle qui lui donner l’envie d’agir.

Le but : éviter que d’autres personnes à mobilité réduite n’errent comme lui désespérément dans une agglomération à la recherche d’une place de stationnement réservée. « Après avoir vécu cela sur Lyon, écrit un courrier, je me suis dit ‘‘pourquoi ne pas créer une application pour smartphone’’ », relate Antoine Maldémé, par ailleurs président de l’association Le Souffle de l’espoir.

Décidé, le quinquagénaire poste un appel sur facebook à la recherche du développeur qui donnera vie à son idée. La solution viendra d’amis, dont le jeune fils vient de boucler des études en la matière.
Une application gratuite et participative

À 22 ans, Gaëtan de Toffoni s’est donc lancé à fond dans le projet. Tant et si bien que l’application, nommée sobrement “Stationnement handicapé”, a pu être mise en service ce 1er décembre sur Google Play store. Téléchargeable gratuitement, elle référence pour l’heure entre 4 500 et 5 000 places pour personnes à mobilité réduite réparties sur tout le pays. Un nombre qui va être appelé à grandir.

L’application permet à la fois de localiser les emplacements sur une carte, mais aussi d’indiquer l’intinéraire à suivre pour s’y rendre. À terme, le développeur envisage de créer un système d’alerte pour indiquer à l’usager que telle ou telle place est susceptible d’être déjà occupée. « Nous avons voulu quelque chose de pratique, rapide et efficace », explique Antoine Maldémé.

“Stationnement handicapé” se veut aussi participative. Chacun, handicapé ou valide, peut y apporter sa pierre en y ajoutant de nouvelles localisations. « Une question de sensibilisation », insiste le Charnaysien. « Si tout le monde peut participer, cela peut aussi être une manière de faire en sorte que les places pour handicapés soient plus respectées. »