25. août, 2020

Texte

Nouvel article de presse Merci au journalle progrés et à Mme Josette Robin pour cet article.
 
L’association vient de s’installer à Saint-Laurent-sur-Saône. C’est là qu’elle donnera la première représentation de la pièce de théâtre, tirée du livre éponyme dans lequel Antoine Maldémé a souhaité raconter son combat pour marcher de nouveau mais aussi sensibiliser le public à travers les ressentis des personnes face au handicap.

« Mon kiné, non-voyant, m’a démontré qu’on peut toujours s’en sortir »

Il raconte son histoire : « Après mon accident qui m’a laissé de lourdes séquelles à la jambe et au bras, j’ai réussi, certes un peu “tordu”, à remarcher de nouveau. Cette résilience, je la dois à ma famille, omniprésente à mes côtés, mais surtout à mon kiné qui, non-voyant, m’a démontré que, malgré le handicap, on peut toujours s’en sortir. »

Au bout de trois ans, Antoine reprend, à mi-temps, son métier de cuisinier. Quelques années plus tard pour, dit-il « me jeter dans l’arène, vaincre le regard des autres et retrouver une vie sociale que j’avais perdue », il décide de se mettre à son compte et ouvre une pizzeria.

Malgré le succès de son entreprise la fatigue prend le dessus et, en 2010, il se voit contraint de cesser son activité. Mais, bien vite les contacts lui manquent. Il achète une sandwicherie à Mâcon qu’il tiendra pendant trois ans avant d’arrêter, pour la même raison.

À partir de là, il reprend le recueil où il consignait, jour après jour, le quotidien de ses journées d’hôpital. En collaboration avec sa compagne, Agnès Desprès, il décide d’en faire un livre qu’il intitule Le Souffle de l’espoir du nom de l’association qu’il crée parallèlement.

Tout pour la bonne cause

Dans ce cadre, il organise différentes manifestations : conférences dans les lycées, les collèges, les MJC, afin de sensibiliser les jeunes aux dangers de la route. Les bénéfices de la vente du livre et les dons recueillis sont versés au profit de l’Institut pour la recherche sur la moelle épinière (IRME).

Cette année, Antoine a souhaité propulser sa démarche de sensibilisation à travers le théâtre, afin d’aider les accidentés de la route et de la vie à se reconstruire. Aidé d’un professionnel et de sa compagne, il a, d’après le livre, écrit un scénario et s’est mis à la recherche de comédiens via Facebook. Une dizaine, dont certains ont déjà fait leurs preuves sur les planches, a répondu avec enthousiasme. La troupe est aujourd’hui prête. Poursuivant sur sa lancée, Antoine a en projet la réalisation d’un film. « Nous avons proposé le rôle du kiné non-voyant à Pascal Légitimus qui s’est montré très intéressé. Le scénario est entre ses mains, on attend la suite. »

L’association est à la recherche de partenaires sponsors pour l’aider dans la communication des événements qu’elle organise. Contact : 06.81.14.58.64 ou lesouffledelespoir@gmail.com - site internet : http://www.lesouffledelespoir.fr