7. oct., 2016

Pour le centre de secours de Montier-En-Der en Haute Marne.

"Je tenais fortement à remercier, Lionel Rousselot, commandant de la caserne, mon ami André Chevauchey, « dit Dédé », tous les autres pompiers volontaires et médecins de m'avoir porté secours le 29 avril 1988. Je me souviens encore de l’apaisement que j’ai eu, lorsque j’ai entendu votre sirène retentir au loin, vous voir m’a redonné de l’espoir.

Je mesure pleinement ce que je vous dois, c’est aussi grâce à vous, grâce à vos gestes adéquats que j’ai pu retrouver l’usage de tous mes membres. Effectivement, un faux mouvement, une manœuvre chaotique, une mauvaise synchronisation de votre part aurait été fatale pour moi et j’aurais pu me retrouver en fauteuil roulant à tout jamais.
Vu la position dans laquelle je me trouvais, je ne vous ai pas facilité la tâche, mais vous avez su gérer vos gestes avec finesse.

Tous les pompiers de cette caserne sont des sapeurs volontaires ils donnent beaucoup de leur temps au détriment de leurs familles et de leurs loisirs, leur présence au sein de cette caserne est impressionnante, elle est leur deuxième maison. Ce n’est pas seulement un seul homme que je remercie mais une équipe.

Lorsque la sirène sonne, vous oubliez tout, vous ne reculez jamais et vous êtes toujours motivés. La phrase mythe « courage et dévouement » est la devise qui résume bien tout l’engagement que vous avez.

J’ai du respect et de l’admiration pour tous ces hommes et femmes, qui risquent leur vie pour sauver la nôtre et aussi une pensée à tous ceux qui sont morts au feu pour nous.


Je vous dois beaucoup, merci d’exister
"