Fête tomber les différences.

Je serais présent à cette manifestation, pour la vente de mon livre « le souffle de l’espoir », et une partie de la vente sera pour l’association Christophe Griezmann. Aussi je m’engage à reverser durant tout le mois de juillet 20 % de la vente de mon livre pour cette association. Amitié Antoine.

www.lesouffledelespoir.fr

Mon association soutient mon combat contre la Leucémie.

Mon association Le souffle de l'espoir soutient mon combat contre la Leucémie.

Sébastien Piat

Mon Combat contre la Leucémie.
Particulier . 30 ans
Greffé janvier 2015 - LMC
Sensibiliser au max au don de sang par le biais d’événement sportif
 
 Combat depuis 22/04/2009 ... 
- Greffe reçue le 23/01/2015 à Nice ...
un livre sorti en décembre 2015, le deuxiéme en cours d'écriture ...
Des défis sportifs en cours pour sensibiliser :)

Compte twitter: https://twitter.com/SebastienPiat
Site web : http://moncombatcontrelaleucemie

Merci à vous pour tout ce soutien;)

Séb

Un grand merci à Le souffle de l'espoir. Maldémé Antoine pour sa participation à ce projet ... Cette contribution s'ajoutant aux vôtres, m'a permis d'atteindre 25 % de mes besoins personnels ... :)

Les hôtels à Cité de Carcassonne, Saint-Seurin-de-Cursac et Étréchy sont réservés ..

Côté TEAM PARTENAIRE... 2 nouveaux sponsors vont arriver :
- Un Sponsor prendra en charge le véhicule (Utilitaire !!) ...
- une Société nationale de transports s'occupera de partager mon affiche sur l'intégralité de son réseau ( amis parisiens ...regardez bien !!! )

Les panneaux publicitaires seront dévoilés début d'année 2017 car je suis en cours de négociation avec des agences de Communication / Publicitaire !!!

;) PARTICIPER c'est Y ADHÉRER ;)

Croisons les doigts ;)

Sébastien.
Site : http://moncombatcontrelaleucemie.fr
Cagnotte : https://morning.com/c/Y7GRkc/2nde-edition-Projet-2017

Le souffle de l'espoir

            J’ai créé en 2015 en parallèle une association « Le souffle de l’espoir » . Ma volonté est de pouvoir aider l’institut de recherche des maladies de la moelle épinière, et ceci grâce à une partie de la vente de ce livre et aux dons reçus. Adhérer, c’est aussi s’impliquer dans la vie d’une association et d’apporter son aide afin de vaincre tous ensemble le handicap.

Mon association soutient L'IRME

Les accidents de la route, du travail, les agressions et les accidents de sport causent chaque année en France :

 

JPEG - 9.4 ko
  • 10 000 traumastismes crâniens graves
  • 100 000 traumastismes légers et modérés
  • 1 200 traumastismes vertébro-médullaires

L’IRME soutient des chercheurs qui étudient les différentes lésions, leur mécanisme, leur évolution, leur traitement.

L’IRME fédère chercheurs et cliniciens (urgentistes, réanimateurs, chirurgiens, rééducateurs) qui travaillent sur ce sujet.


Nos actions

  • Etre à l’écoute des patients, de leur famille et de leurs amis et leur communiquer nos avancées.
  • Susciter et organiser des programmes de recherche clinique et fondamentale.
  • Soutenir financièrement leur réalisation.
  • Coordonner les travaux des équipes de recherche et faciliter la communication chercheurs-cliniciens-patients.
  • Evaluer leurs résultats.
  • Coopérer avec d’autres instituts.

Les moyens employés

  • Définir les axes de recherche en ayant pour objectif une application à court terme en clinique.
  • Utiliser les outils de pointe que sont l’imagerie fonctionnelle et de spectre, la génétique, les greffes de nouvelles cellules.
  • Etendre notre champ d’action aux lésions traumatiques du cerveau favorisant ainsi des découvertes applicables à la moelle épinière : cerveau et moelle sont indissociables.

Nos actions et objectifs

  • quantification des anomalies de la moelle épinière en IRM et visualisation des faisseaux
  • protocoles de greffes de nerfs pour restaurer une fonction
  • mise au point d’une trithérapie en phase aigue d’un traumatisme médullaire
  • protocole d’inhibition de la cicatrice gliale par thérapie génique
  • protocoles de rééducation neuropsychologique des patients traumatisés crâniens en phase précoce (prévention des troubles) ou plus tardive (prise en charge chronique) de l’accident
  • ouverture d’une consultation dédiée aux TC légers

les chiffres clés du handicap

12 millions de français sur 65 millions sont touchés par un handicap. Parmi eux, 80% ont un handicap invisible, 1,5 millions sont atteint d’une déficience visuelle et 850 000 ont une mobilité réduite. Ainsi l’INSEE estime que: 

  • 13,4% ont une déficience motrice,
  • 11,4% sont atteints d’une déficience sensorielle,
  • 9,8% souffrent d’une déficience organique,
  • 6,6% sont atteints une déficience intellectuelle ou mentale,
  • 2 à 3% de la population utilise un fauteuil roulant.

Dans le monde du travail

2,51 millions de personnes bénéficiant d’une reconnaissance administrative de leur handicap (RQTH) sont bénéficiaires de l’obligation d’emploi des travailleurs handicapés (OETH). Parmi eux:

  • 81% occupent un emploi ordinaire,
  • 8% travaillent au sein d’un établissement et service d’aide par le travail (ESAT),
  • 7% occupent un emploi en entreprise privée avec une aide à l’emploi de travailleurs en situation de handicap,
  • 2% occupent un emploi spécifique dans la Fonction publique,
  • 2% travaillent en entreprise adaptée (EA)

Reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé.

 

Le dispositif de RQTH s’adresse aux personnes en capacité de travailler, mais présentant des difficultés à exercer certains types d’activités professionnelles en raison de problèmes de santé (maladies, handicaps).

Qui peut bénéficier de la RQTH ?
Lorsqu’on parle de “travailleur handicapé”, on a souvent en tête l’image de personnes présentant un handicap visible, comme par exemple des personnes contraintes de se déplacer en fauteuil roulant.
Pourtant, on peut se trouver dans une situation difficile face à l’emploi en raison d’un problème de santé qui “ne se voit pas à première vue”, mais entraîne de la fatigue, des douleurs, des absences… Toutes sortes de contraintes qui rendent la vie au travail compliquée.
La RQTH est un dispositif dont peut bénéficier toute personne souffrant d’un handicap, mais aussi tout personne souffrant d’une maladie chronique (asthme, diabète, infection par le VIH, hépatites, etc.) ou d’un problème de santé ayant des répercussions au travail (rhumatisme, problèmes de vue, allergies à certains produits, etc.).

Les personnes disposant de la RQTH connaissent des situations très diverses. Leur point commun est de subir des difficultés face à l’accès à l’emploi en raison de leur état de santé.
RQTH : à quoi ça peut servir

Si vous recherchez un emploi, la RQTH peut vous permettre :

  • l’accès à un réseau spécialisé d’agences pour l’emploi des personnes disposant de la RQTH (réseau des “Cap Emploi”). Ces agences proposent un accompagnement pour favoriser le retour vers l’emploi des travailleurs handicapés ;
  • l’accès facilité à certaines formations professionnelles qualifiantes, qui peuvent être rémunérées. Certaines formations peuvent aussi être adaptées à des personnes rencontrant des problèmes de santé ;
  • l’accès à des dispositifs d’accompagnement vers l’emploi tels que les prestations ponctuelles spécifiques (PPS) proposées par Arcat ;
  • la possibilité de faire valoir cette reconnaissance spécifique auprès d’un employeur pour une embauche.

En effet, les employeurs ont une obligation d’emploi des personnes disposant du statut de travailleur handicapé ou assimilés (personnes victimes d’un accident du travail avec une incapacité permanente au moins égale à 10 %, titulaires d’une pension d’invalidité, pensionnés de guerre et assimilés, titulaires de l’allocation adulte handicapé, titulaire d’une carte d’invalidité).

Les personnes bénéficiaires de l’obligation d’emploi doivent représenter au moins 6 % de l’effectif salarié d’une entreprise comprenant 20 salariés ou plus. Si tel n’est pas le cas, l’employeur est contraint de verser une contribution financière à l’Agefiph, l’Association de gestion du fonds pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées. Il en est de même dans le secteur public : les employeurs ne remplissant pas l’obligation d’emploi sont contraints de verser une contribution au FIPHFP, le fonds pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées dans la fonction publique).
Des emplois sont parfois attribué de manière préférentielle aux personnes handicapées ; les employeurs déposent les offres correspondantes dans les Cap Emploi.

  • l’accès à un emploi dans les structures d’insertion par l’activité économique (entreprises d’insertion, associations intermédiaires, chantiers d’insertion) ;
  • de bénéficier d’aides pour la reprise ou la création d’entreprises ;
  • l’accès à des contrats “aidés” (dont les contrats d’apprentissage, de professionnalisation, contrats initiative emploi CIE, contrat d’accompagnement dans l’emploi CAE, contrat d’avenir CAV) avec primes à l’embauche, pour vous et pour votre employeur.

Si vous avez un emploi, la RQTH peut vous permettre :

  • l’accès facilité à certaines formations pour votre évolution professionnelle ;
  • l’accès facilité au bilan de compétences et d’orientation professionnelle ;
  • la possibilité de faire valoir cette reconnaissance spécifique auprès d’un employeur pour un aménagement de poste, l’achat de matériel, etc. Le fait que vous présentiez une RQTH permet à votre employeur de faire appel aux SAMETH, les services d’appui pour le maintien dans l’emploi des personnes handicapées. Cela lui permet également de financer les aménagements qui vous sont nécessaires, avec l’aide des organismes tels que l’Agefiph ou la FIPHFP. Les frais ne sont pas à sa charge.

Note : les personnes reconnues officiellement travailleurs handicapés ont légalement droit à des aménagements horaires si leur état de santé le nécessite. Il en va de même pour leurs proches (les “aidants”) si leur présence est nécessaire à l’équilibre de vie et de santé des personnes handicapées. Les travailleurs handicapés bénéficient aussi d’une obligation de reclassement, lorsque l’évolution de leur état de santé les rend inaptes à conserver leur poste actuel. Ils sont également protégés contre les licenciements abusifs. En savoir plus.

Si vous rencontrez des problèmes à un moment donné, que vous êtes particulièrement fatigué ou absent, si vous employeur sait que vous disposez de la RQTH, il pourra peut-être aussi mieux comprendre vos difficultés. Dans ce cas précis, la RQTH est une reconnaissance officielle de votre problème de santé, qui doit donc être pris en compte par votre employeur, par vos supérieurs hiérarchiques, et vos collègues.

Avoir le statut de travailleur handicapé doit devenir un atout
Le vécu, les expériences, les moments difficiles forgent le caractère et développent la personnalité. Selon le poste qui vous intéresse ou que vous occupez, votre expérience pourra vous aider : vous aurez peut-être, plus que d’autres, développé une détermination, une aptitude à la réflexion dans les situations difficiles, une attention aux autres, etc. Certains employeurs le savent.

Comment fait-on la demande de RQTH ?
Pour accéder à la RQTH, vous devez adresser un dossier rempli à la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH) de votre département. Ce dossier est à retirer auprès des MDPH, auprès des services sociaux des mairies, ou auprès des associations, etc. Il s’agit du même document que celui servant aux demandes d’allocation adulte handicapé (AAH), de carte d’invalidité, etc. IL EST TRES IMPORTANT que votre dossier soit complet et bien constitué : prenez le temps avec votre médecin pour remplir le formulaire médical (Cerfa) et le compléter avec tous les documents nécessaires (lettre à l’attention du médecin de la MDPH, etc.). N‘hésitez pas à vous faire aider par un travailleur social ou une association. Une fois rempli, le dossier doit être adressé à la MDPH de votre département. Ce document est CONFIDENTIEL.

Qui accorde la RQTH ?
Au sein de la MDPH, la commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH) se prononce sur votre dossier.

Dans quels délais ?
Les délais sont variables d’une MDPH à une autre, mais il faut souvent compter plusieurs mois avant d’avoir une réponse.

Et si la réponse est négative ?
Il est possible de faire un recours grâcieux ou auprès d’un tribunal administratif. La MDPH doit vous donner toutes les informations à ce sujet.

Lien utiles :

 

Bénéficier d’aménagements horaires lorsque sa santé le nécessite

Les aides de l’Agefiph (aides à l’insertion, aide à la formation, etc.)

Recevoir une prime lors de la signature d’un contrat de professionnalisation

Coordonnées des maisons départementales des personnes handicapées MDPH

En savoir plus : la Loi punit les discriminations infligées aux personnes en raison d’un handicap ou de leur état de santé

Coordonnées des Maisons départementales des personnes handicapées (MDPH)

Informez l’employeur des avantages

Vous pouvez également mentionner les avantages que l’entreprise gagne à la suite d’un recrutement d’une personne RQTHdes arguments particulièrement bien reçus par les recruteurs:

Comment mentionner sa RQTH sur son CV ?