Le souffle de l'espoir

C’est un parcours semé de difficultés, de douleurs, d’angoisses et de désespoirs. Mais c’est également un parcours rempli d’espoir.  Dans ce livre je raconte la force psychologique que j’ai eue pour m’en sortir, ma volonté de fer pour y arriver car j’étais devenu une tête sans corps, seule ma tête bougée. Je ne me reconnaissais plus, je souffrais d’une perte d’identité !

       Toutes les aides me devenaient insupportables et me renvoyaient à mes faiblesses ! Cette assistance me dérangeait, je le ressentais comme de l’empathie et parfois aussi comme de la pitié !

J’ai croisé des faiblesses, mais j’ai continué la lutte au plus fort du combat, car c’est là qu’il ne faut pas abandonner. J’ai compris aussi que même en étant au plus bas, il faut toujours se battre, et avancer tout en franchissant les obstacles que la vie nous fait traverser.

           Je me suis dit  que si j’arrêtai, je ne saurais jamais de quoi sera fait demain, c’est pour cela qu’il faut sans cesse lutter. Je ne savais pas la distance et le temps de ce défi, mais je n’ai pas perdu le moral. J’ai souris devant la vie de façon à ne pas laisser les maux m’envahir.

          Je ne suis jamais tombé dans un désespoir profond. Je me suis retrouvé bien bas certes, je me suis relevé au fur au fur et à mesure des événements. C’était une lutte quotidienne avec moi-même.

            La désespérance contient des éléments que si tu sais bien t’en servir, va t’aider à reprendre de l’espoir et à vouloir continuer cette bataille, engagée contre ou avec toi-même. Dis-toi aussi que l’impatience et la source du découragement.

            Aussi nous avons fait ce livre, afin de redonner de l'espoir, du courage aux personnes qui mènent une lutte contre la maladie, la souffrance, le handicap. Nous aimerions aussi sensibiliser les gens, leurs dirent qu’à travers ce handicap, il y a une souffrance physique, mais également une souffrance morale et cette dernière est moins supportable. Cette souffrance morale est souvent liée aux regards des autres, des regards aux quotidiens qui se portent sur moi, qui me fixe, des personnes qui se retournent sans aucun complexe à mon passage. Malheureusement, ce genre de comportement vient me rappeler, qu’il y a une différence, ce qui déchaine en moi de la haine ou un mal-être indéfinissable. C'est une lutte en permanence pour s'intégrer à cette société.  Le regard sur les handicapés est par certains aspects encore très arriéré dans notre pays.  Dans ce livre, je raconte également des épisodes de désolation que j’ai vécus. Certaines prêtent à rire, d’autres sont insupportables, voire dramatiques !

Ma chaine You tube

Merci à Jean-Jacques Goldman pour son soutien

  Ma chaine You tube

N'hésitez pas à partager et aimer ma page Facebook et You tube. Merci beaucoup.

Avec Jean Louis Aubert

J'ai passé un très bon moment avec Jean louis Aubert, Chanteur du groupe téléphone.

Bienvenue sur mon site.

Ma Page Facebook

https://www.facebook.com/lesouffledelespoirmaldemeantoine/

 N’hésitez pas à partager et aimer ma page Facebook sur votre compte ou twitter. Merci beaucoup.

 

Bien cordialement.

Antoine Maldémé